Communiqué sur l’inaction de la CCPLD face au dérèglement climatique et le manque de démocratie dans son fonctionnement

30 octobre 2019

A l’occasion d’un séminaire organisé pour les élus du territoire, Patrick Leclerc indique dans un monologue se pencher sur l’avenir : « aujourd’hui, nous préparons le terrain du projet d’agglomération que porteront nos successeurs. »
En réalité, il découvre bien tard la nécessité de préparer l’avenir.
Pourquoi n’a-t-il pas agi pour qu’un Plan Climat Air Energie soit présenté à la population avant fin 2018 ? C’était pourtant une obligation qui découle de l’accord de Paris (COP21) et qui vise à lutter contre le réchauffement climatique. Rappelons que la date du 31 décembre 2018 était la limite imposée aux collectivités de plus de 20 000 habitants, comme le pays de Landerneau Daoulas. Cependant, approchant le seuil de 50 000 habitants, il aurait été prudent pour préparer correctement l’avenir que notre collectivité adopte l’échéance réservée aux collectivités de 50 000 habitants et plus, soit en 2016.
Cette inaction a des effets importants. Ce sont plusieurs années perdues pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre et plusieurs années de perdues pour organiser un service de transports en commun au service des 48 000 habitants de la communauté de communes.
Autre piste émise par Patrick Leclerc : « la nécessité d’améliorer la gouvernance de la CCPLD ».
De la même manière qu’à l’échelon municipal, c’est de démocratie et non de gouvernance dont nous avons besoin. Sur ce sujet, il faut inviter le bureau de la communauté de communes à se remettre en question de telle sorte que cette assemblée ne soit plus une simple chambre d’enregistrement des décisions déjà prises.
Le Collectif Landerneau pour Tous propose une co-construction du projet communautaire avec et pour les habitants. Cela permettra à chacun de mesurer que les compétences de la communauté de communes ont un impact méconnu, mais bien réel, sur la vie quotidienne de chacun.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire