A Landerneau, comme ailleurs, l’abandon des animaux est un fléau.

Reflet de ce fléau, le refuge animalier de Landerneau est plus qu’un nom, c’est un symbole : celui du sauvetage de nos compagnons, les chiens à St Ernel, les chats et les lapins en familles d’accueil, et tous les autres. Le refuge s’inscrit dans le paysage Landernéen comme le miroir de la place que nous accordons à l’animal.

Pour lutter contre cette calamité, il nous faut développer le respect de l’animal et l’empathie, en particulier chez l’enfant. Ainsi, en éduquant les adultes de demain au bien-être animal, nous contribuerons à l’évolution de notre société.

Comment se fait-il que notre municipalité n’ait pas encore mis en place une réelle politique en faveur du bien-être animal et de sa place dans la Ville ? Pourtant ce sujet intéresse toute la population de Landerneau, des plus jeunes aux plus âgés, partageant ou non sa vie avec un animal. Il faut permettre à tout un chacun, de tout âge, de tout milieu, quel que soit son lieu de vie, de profiter du réconfort de ses compagnons à poils, à plumes, à écailles, etc., dans des conditions optimales.

Il est utile de rappeler un article du Code Rural qui stipule que les animaux sont des êtres sensibles qui doivent vivre « dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de leur espèce ».
La municipalité actuelle a-t-elle vraiment pris toute la mesure de cet article ?

Pour conclure, les animaux ont toute légitimité à vivre dans notre ville, qui est aussi la leur.

Redonnons-leur la place qu’ils méritent !

Annick, Muriel, Sophie et Yannick
pour le Collectif « Landerneau pour tous »

Annick, Muriel, Sophie et Yannick
evil ar skipaihl « Landerne d’an holl »

Le Collectif Landerneau pour tous a inscrit le bien-être animal à son programme. Retrouvez ses propositions : https://landerneaupourtous.fr/?p=372

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire