A propos du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal

Le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) a été adopté le 28 février dernier par le conseil communautaire de la communauté de communes.

Le Collectif Landerneau pour tous regrette , comme l’ont fait avant eux les commissaires enquêteurs du PLUI, qu’un Plan Climat Air Énergie du Territoire ( PCAET ) n’ait pas été construit en parallèle .

Le président de la communauté de communes indique qu’il aurait été difficile de mener de front ce travail obligatoire exécuté en un temps record de quatre ans et celui du PCAET. Propos surprenants quand on sait que le Plan climat aurait dû être adopté au 31 décembre 2018.

Il précise par ailleurs que le travail sur ce projet territorial a commencé. En effet, trois ateliers d’élus ont rendu leur conclusion . Le Collectif Landerneau pour tous souhaite signaler que le volet Air de ce plan a été sous estimé. Pourtant la qualité de l’air est un enjeu crucial pour les habitants . Aux pesticides présents dans l’air, il faut aussi ajouter l’ammoniac qui crée des particules fines et le N02 , gaz principalement émis par le transport routier.

Pour informer la population , le Collectif préconise l’installation de stations de mesure de l’air au niveau des principaux axes de circulation. A plus long terme, afin de limiter la pollution aux microparticules, des contournements du centre-ville et davantage de zones piétonnes seront à prévoir.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire