Extinction de l’éclairage public : une mesure solidaire

Dans cette période de crise sanitaire et de confinement les propositions constructives afin d’améliorer la vie quotidienne et soutenir les personnels mobilisés, de santé ou non, ne manquent pas.

Avec la fermeture de toutes les écoles et le confinement, les enfants déjeunent à présent tous les jours chez eux. Pour permettre aux familles les plus modestes de surmonter ce surcoût la ville de Landerneau pourrait, à l’instar d’autres communes du secteur, étudier et décider de fournir aux parents une aide exceptionnelle, sous forme de chèques alimentation.

Les élus du collectif « Landerneau pour tous » souhaitent que soit examiné, lors du prochain conseil des adjoints, cette mesure solidaire en faveur des familles bénéficiant habituellement de repas gratuits ou à tarifs réduits dans nos cantines scolaires.

Pour financer une part de ce dispositif, ne pourrait-on pas, alors que les rues ne sont plus fréquentées la nuit, envisager la réduction, voir l’extinction de l’éclairage public durant cette période de confinement ? Cette initiative devra bien évidemment être adaptée pour ne pas insécuriser le travail des équipes d’intervention incendie et de secours ainsi que les déplacements dérogatoires professionnels de nuit.

Interpellé par de nombreux landernéens, le collectif « Landerneau pour tous » s’interroge également sur l’éclairage des vitrines la nuit qui apparaît incohérent alors que les commerces sont fermés et que la réglementation en vigueur l’interdit. Comment notre ville pourrait y remédier ?

Les élus du collectif « Landerneau pour tous »
Tiphaine LEUTERE, Karine CORNILY,

Henri MORVAN, Jean-Paul JAOUEN,
Jean-François Bodilis

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire