Tourous : Non à la fermeture, oui à l’action !

Le collectif Landerneau pour tous souhaite manifester son indignation face à la mesure de fermeture de poste envisagée au Tourous.

Indignation, d’abord face à l’injustice de la mesure. En effet, la situation des effectifs mise en avant par l’inspection académique pour justifier la fermeture ne reflète en rien la réalité : datant de novembre 2019, ils ne prennent pas en compte la dizaine de nouvelles inscriptions, la présence des enfants du voyage et les perspectives de construction dans le quartier. Ensuite, cette suppression entraînerait des difficultés de fonctionnement interne du fait des regroupements de niveaux imposés, des déplacements entre bâtiments, … difficultés aggravées par le manque d’ATSEM en nombre suffisant. Enfin, pour les élèves de l’école c’est la double peine : après une année scolaire perturbée par le confinement qui a mis en péril les apprentissages scolaires malgré les efforts des enseignants, ils auront besoin à la rentrée de septembre d’un accompagnement accru, surtout les plus fragiles d’entre eux, et non d’un enseignement dégradé par cette suppression de poste.

Indignation ensuite face à l’attitude de la municipalité. Devant cette mesure, elle déclare n’avoir aucun pouvoir de décision, puisque cela relève de l’Éducation Nationale. Certes, elle ne décide pas mais la
mobilisation d’un maire et des autres élus du territoire (conseillers départementaux notamment qui à Landerneau font partie de l’équipe municipale) a bien souvent sauvé des postes. Elle justifie ensuite cette fermeture par le regroupement de l’école maternelle et de l’école élémentaire au Tourous qui conduit «systématiquement à une fermeture dans les deux ans», reprenant ainsi le discours de l’Éducation Nationale !

Non, rien n’est inévitable pour peu qu’on se mobilise. C’est le rôle d’une équipe municipale d’agir pour les enfants de la commune. En outre, cette situation est amplifiée et risque de se répéter dans les années à venir, car depuis maintenant 12 ans, on constate peu de construction de logements accessibles pour les jeunes ménages, une tension sur le marché de l’immobilier ainsi qu’une augmentation des prix, conséquences d’une politique municipale du logement inexistante. Le résultat ? La population de Landerneau est progressivement de plus en plus âgée, elle compte moins de naissances, ce qui amène naturellement à la fermeture de classes et à une perte de dynamisme au profit des communes alentours.

Il est urgent, tout d’abord, de se mobiliser pour sauver le poste du Tourous. Le collectif, pour sa part, sera aux côtés de tous ceux qui le feront : parents d’élèves, enseignants, habitants, acteurs associatifs et économiques, etc. Il est ensuite vital de revoir la politique du logement actuellement menée car elle nous mène droit dans le mur.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire