Lancée en catimini le 1er octobre 2020, l’enquête publique sur l’aménagement de la vallée du Leck s’est achevée le 2 novembre alors que les Landernéens étaient confinés depuis 4 jours. Dans ce contexte et vue la discrétion entourant le projet, bien peu nombreuses ont été les réactions. Il a fallu que le collectif alerte la population par un communiqué de presse pour que quelques organisations et habitants se mobilisent, mais trop tard. La COVID 19 est venue interrompre ce bel élan.

De ce fait, et pour donner aux Landernéens la possibilité de s’informer et de réagir à ce projet majeur, les élus du collectif « Landerneau pour tous » ont interpellé M Leclerc, maire de Landerneau, le 9 novembre dernier, pour une prolongation de l’enquête. A ce jour, aucune réponse ! Autant nous sommes malheureusement habitués à cette absence de considération pour nos élus, autant nous ne pouvons l’accepter pour les Landernéens. Ce projet entraîne quand même l’artificialisation de 11 hectares de terres agricoles (alors que M Leclerc prétend lutter contre l’artificialisation des sols dans le projet de territoire de la CCPLD actuellement à l’étude), la construction d’habitat sur plus de 50 000 m², d’une zone commerciale de 40 000 m² adossée au centre Leclerc existant, de voirie, … On ne peut donc balayer d’un revers de la main la nécessaire discussion avec la population sur le devenir des terres agricoles, sur l’extension sans fin des zones commerciales de périphérie au détriment du commerce de centre-ville (que M Leclerc prétend défendre) sans parler des atteintes à la biodiversité et de l’augmentation du ruissellement des eaux vers le centre-ville déjà régulièrement inondé.

Nous demandons donc de nouveau une vraie information auprès de la population sur ce projet et la prolongation de l’enquête publique le concernant. C’est une belle occasion de mettre enfin en pratique cette démocratie participative dont M Leclerc nous a beaucoup parlé pendant les dernières élections. Au tour de France comme en démocratie, l’important c’est de participer !

Nous demandons aussi qu’avant de créer des zones commerciales nouvelles, la CCPLD procède à un état des lieux concernant les bâtiments vides et les terrains viabilisés disponibles dans l’ensemble des communes de la Communauté.

Le collectif Landerneau pour tous

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire