Vœu « Soutien collectif Economie Sociale et Solidaire »

Si nous n’avons pas été surpris par le choix purement idéologique et libéral de Patrick LECLERC et de sa majorité de ne pas prendre part au vote du 1er vœu concernant le « e-commerce » que nous avons présenté lors du conseil municipal du 23 avril 2021, comment comprendre et accepter leur choix pour le 2ème vœu que nous présentions également et qui normalement ne pouvait recueillir que l’assentiment de tous ?!

Pour rappel, ce vœu concernait la reconnaissance de l’engagement des salariés du secteur social et médico-social mais aussi de leurs employeurs de l’Economie Sociale et Solidaire.

Vœu qui faisait suite à l’appel du collectif d’employeurs et de salariés, qui comporte pour le moment 26 associations dont les Papillons Blancs du Finistère, Don Bosco, la fondation Massé Trévidy, ILDYS, les Genêts d’or, Kan Ar Moret et 3 syndicats.

Vœu qui a déjà reçu le soutien de plus de 40 communes ou communautés de communes toutes sensibilités confondues. Pour ne citer que quelques unes : Bodilis, Châteaulin, Châteauneuf-du-Faou, Clohars-Carnoët, Douarnenez communauté, Guimiliau, Lanmeur, Locmélar, Morlaix, Morlaix communauté, Plougar, Plougourvest, Plouguerneau, Plouider, Plouigneau, Plounéventer, Roscoff, Rosporden, Saint-Frégant, Saint Martin des Champs, Saint-Méen, Saint-Nic, Saint Pol de Léon, Saint-Sauveur, Saint-Servais, Saint-Thurien, Saint-Vougay, Scrignac, Tréflaouénan, etc. Sans oublier les communes de notre territoire comme Daoulas et Hanvec qui nous font penser que ce vœu trouvera certainement écho au niveau de notre communauté de communes.

Sauf à en faire un pur sujet de communication, comment Patrick LECLERC peut-il rappeler dans les instances où il siège, toute l’importance de l’Economie Sociale et Solidaire sur notre territoire, et dès le 1er appel organisé, ne pas se sentir concerné ?!

En faisant une nouvelle fois le choix de ne pas prendre part au vote, Patrick LECLERC et sa majorité silencieuse, en rejetant la faute sur l’Etat et le Département, et ne souhaitant pas présenter une motion ou un vœu pour chaque secteur d’activité en difficulté, devront pourtant assumer cette décision contraire à la reconnaissance unanime de l’engagement des professionnels du secteur social et du médico-social.

Fort heureusement, grâce aux quatre voix des élus de l’opposition issu du collectif « Landerneau pour tous », conscients de l’importance de l’Economie Sociale et Solidaire et de la légitimité des inquiétudes de ce secteur, ce vœu a pu être adopté.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire